Bien-être

Pour vous endormir, ne comptez pas les moutons noirs

S’il vous est déjà arrivé d’être encore éveillé au milieu de la nuit, à tourner et retourner dans votre lit, sans parvenir à mettre votre cerveau au repos, vous allez aimer cet article!

Pourquoi ?

Parce que je vais vous révéler l’une des méthodes les plus puissantes pour “arrêter de penser” et vous laisser dériver vers le sommeil :

Au moment où vous commencez à vous endormir, votre esprit est encore conscient mais votre corps commence à se détendre. Le rythme de votre cerveau diminue pour atteindre les ondes alpha et vous accompagner vers le sommeil.

Quand vous êtes éveillé dans votre lit à essayer de vous endormir, vous avez parfois l’impression que votre cerveau fonctionne PLUS et MIEUX que pendant la journée : Une idée en entraine une autre, et chaque pensée vous éloigne du sommeil en vous “agaçant” car vous ne savez comment l’empêcher…

En fait, ce n’est pas une impression.

Pourquoi ?

Voyez-vous, votre esprit répond à vos stimulations, et il le fait en fonction des lois de la dynamique (aussi appelée “loi de l’impulsion”) :

“L’énergie en mouvement tend à rester en mouvement”

“L’énergie arrêtée tend à rester arrêtée”

La loi de l’impulsion est partout

Sur le plan physique avec votre corps, et surtout sur le plan mental avec vos pensées.

Votre esprit est comme un réservoir de pensées potentielles qui n’attendent que vous pour leur donner l’autorisation de penser sauvagement.

Ceci m’a fait penser à cette histoire que je viens de lire, sans doute parce que la sagesse populaire conseille de compter les moutons pour s’endormir :

Les moutons noirs

Un ingénieur, un physicien expérimental, un physicien théoricien et un philosophe se promènent dans les montagnes d’Écosse.

Quand ils atteignirent un sommet, ils aperçurent un mouton noir sur une crête avoisinante.

– On voit que les moutons écossais sont noirs, déclara d’ingénieur.

– Il serait préférable de dire que certains moutons écossais sont noirs, dit le physicien expérimental.

Le physicien théoricien réfléchit un instant et dit

– Il serait plus correct de dire qu’au moins un des moutons écossais est noir.

D’un côté, du moins, corrigea le philosophe.

(Histoire tirée du livre La Métaphore : voie royale de la communication, de Gérard Szymanski.)

Imaginez votre cerveau : Vous lui demandez de compter les moutons pour vous endormir.

Pourquoi des moutons me direz-vous ?

Tout simplement parce que rien ne ressemble plus à un mouton qu’un autre mouton…

Donc, pas de surprise et pas de distraction possible. Il suffit de compter pour s’endormir.

Le problème avec le cerveau, c’est que c’est un outil exceptionnel. Il en fait même parfois PLUS que ce qu’on lui demande…

Du coup, un mouton parfaitement semblable à tous les moutons peut quand même se révéler spécial, et vous empêcher de dormir ! C’est ce qui se passe dans l’histoire. Si vous laissez votre cerveau partir dans tous les sens, comme nos 4 amis qui se posent quantité de questions inutiles là où il n’y a qu’un mouton noir à observer, vous n’êtes pas prêt de dormir…

Heureusement, il existe une manière de “commander” ce merveilleux outil.

Malheureusement, peu de gens la connaissent.

3 étapes simples pour arrêter de penser

mais aussi de faire baisser le rythme de vos ondes cérébrales vers le rythme alpha pour atteindre le sommeil plus rapidement :

1) Sensibilisation.

La première étape pour changer n’importe quelle chose est de prendre conscience que cela se passe, surtout si c’est dans votre esprit.

La plupart des gens à ce stade deviennent extrêmement frustrés et “essaient” de forcer leur esprit à se soumettre à leur volonté.

Sauf que ça ne marche pas !

Donc la première étape, c’est de devenir tout simplement “conscient” du fait que vous pensez. Rien de plus.

Lorsque vous remarquez que vous pensez, souriez, et pensez :

Je viens de me rendre compte que mon cerveau pense… Intéressant…”

Analysez maintenant ce qui se passe à l’intérieur de vous quand faites ceci.

Si “Je” vient de surprendre “moi” en train de réfléchir …

Peut-être y a-t-il 2 identités distinctes dans votre vie?

Il y a le “Je” et il y a le “moi

Le “Je” est le vrai vous, le niveau le plus élevé, le “Je” est au-dessus de l’esprit, c’est celui qui dirige le spectacle, le cœur, l’âme, celui qui décide.

Le “moi” est l’esprit. Si je le laisse faire, il peut continuer sans fin, jusqu’à ce que je devienne fou.

Au moment où vous réalisez cela, vous n’êtes plus esclave de votre esprit.

Vous avez gagné !

Ressentez le grand sentiment de paix derrière cette présence dans le “je”

Pourquoi?

Parce que quand vous êtes au courant, vous êtes conscient de la puissance de votre choix. Vous avez maintenant le pouvoir de choisir.

2) Priorité au calme

Maintenant que vous avez pris connaissance de vos pensées, tout ce que vous avez à faire est de les “diriger” vers un endroit qui vous amènera dans un profond état de relaxation.

Pensez-y !

Si auparavant votre esprit était capable de courir sans relâche dans tous les sens, il aura la même puissance pour vous donner le repos et un sommeil réparateur.

Si vous vous concentrez sur quelque chose que votre corps sent ou fait inconsciemment, vous commencerez à devenir de plus en plus détendu.

Par exemple

– Votre respiration

– Le sentiment de l’oreiller sous votre tête

– Les sons de la nature à l’extérieur (sauf si vous habitez en ville)

– La chaleur de votre corps

Pourquoi ça marche?

Comme vous le savez maintenant, “ce sur quoi vous vous concentrez grandit ”

Ainsi, que se passera-t-il si vous vous concentrez sur quelque chose qui se produit habituellement dans votre “inconscient”?

Et oui, votre pensée consciente diminuera, et votre esprit subconscient commencera à prendre en charge tout le processus pour vous accompagner vers le sommeil !

Est-ce vraiment si simple ?

Oui, en fait c’est la chose la plus simple à réaliser, et ça marche à tous les coups !

3) Répétition

Comme je vous l’ai dit, le plus simple est de se concentrer, par exemple sur votre respiration.

Au début, vous trouverez que c’est plus facile à dire qu’à faire. Permettez-moi de vous montrer en détails.

Commencez par porter votre attention sur votre respiration.

Prenez une grande inspiration. Retenez votre souffle pendant quelques instants, et expirez lentement …

Comptez “1”

Inspirez à nouveau … gardez l’air quelques temps dans vos poumons, expirez lentement, et comptez …

“2”

Pourquoi compter ?

Parce que je peux vous garantir qu’au tout début, vous allez trouver qu’il est difficile de retenir votre attention.

En fait, vous serez surpris de ne même pas arriver à “5” la première fois.

Pourquoi?

Parce que votre esprit conscient aura tendance à recommencer à penser. Vous pourriez bien subir à nouveau une “cascade” de pensées.

Si cela vous arrive, que devez-vous faire ?

Il vous suffit de vous en rendre compte, et de recommencer à vous concentrer sur votre respiration.

Devinez ce qui va se passer ?

Quand vous aurez repris votre décompte 2 ou 3 fois … Votre esprit renoncera …

Je vous garantis, sans l’ombre d’un doute, que quand vous arriverez à “10” ou “15” respirations, vous sentirez une vague de détente dans votre corps et vous vous endormirez facilement.

 

Pour combattre naturellement et efficacement le manque de sommeil, cliquez sur le livre ci-dessous pour le télécharger gratuitement :