Dr Maxwell MALTZ

PSYCHO CYBERNÉTIQUE

chapitre 4 : Dressez un nouvel autoportrait mental

Toutes les créatures viennent au monde avec ce mécanisme automatique interne.

Pour les animaux inférieurs, leur destination est pour ainsi dire fixée d’avance et se limite aux besoins de conservation et de procréation.

En revanche, l’homme, qui est doué d’imagination créatrice, possède le privilège de pouvoir formuler ses propres objectifs. Ainsi, pour l’accomplissement de son “moi” intellectuel et moral, il est nécessaire qu’il définisse clairement ses buts.

On peut, dans une certaine mesure, comparer l’homme à une bicyclette qui ne garde son équilibre et sa stabilité qu’à la condition d’avancer dans une direction précise.

En effet, nous sommes construits exactement comme un mécanisme à “tête chercheuse”. C’est pourquoi, nous nous sentons perdus quand nous n’avons pas de but déterminé.

Dire que la vie ne mérite pas d’être vécue, c’est dire, en réalité, qu’on n’a aucun objectif qui vaille la peine de vivre.

Votre mécanisme créateur automatique opère en fonction de ces objectifs.

Quand vous lui indiquez un but précis, vous pouvez compter sur son système d’autoguidage pour l’atteindre beaucoup plus sûrement que vous ne pourriez jamais le faire par la pensée consciente.

Mais pour cela, il faut que votre objectif soit bien clair afin qu’il s’impose à votre cerveau et à votre système nerveux.

L’opération est moins compliquée qu’elle n’en a l’air à première vue.

En réalité, votre mécanisme automatique est incapable de faire la différence entre l’expérience acquise et celle qui n’est que très intensément imaginée.

Le seul élément d’information qu’il prend en compte, concernant une situation donnée, est ce que vous croyez exact à propos de cette situation.

"Lorsque la Volonté et l'Imagination entrent en conflit, l'Imagination gagne invariablement"

Émile couÉ

C’est ainsi que si vous vous imaginez vaincu, avec des détails si précis que tout a l’air réel pour votre système nerveux, votre machine impersonnelle produira des réactions et des émotions qui vous mèneront inévitablement à la défaite.

À l’inverse, si vous vous voyez comme un gagnant, un personnage sûr de vous, votre machine vous conduira à coup sûr vers la victoire.

L’“autoportrait” que nous conservons en nous est la clé du succès ou de l’échec de nos aspirations et de nos projets les plus chers.

Si ce portrait est imparfait (et les psychologues disent que la plupart d’entre nous se sous-estiment habituellement), il nous incombe de le corriger.

Vous y parviendrez en imaginant systématiquement que vous êtes déjà la personne que vous souhaitez devenir.

Si vous souffrez de timidité, représentez-vous évoluant parmi un groupe de personnes avec aisance et désinvolture. Si vous êtes craintif ou d’un tempérament inquiet, imaginez-vous agissant avec sang-froid, confiance et courage.

Des psychologues ont tenté une expérience intéressante sur 45 anciens combattants souffrant de neuro-psychopathies.

Pour commencer, ils les soumirent à un “test de personnalité” classique.

Ensuite, ils leur demandèrent de répondre une seconde fois au questionnaire, en se mettant dans la peau d’une “personne typiquement normale et bien adaptée au monde extérieur”.

Les ¾ fournirent de bien meilleures réponses ; pour beaucoup, l’amélioration fut tout simplement spectaculaire.

Les psychologues rapportent que les malades qui se montrèrent les plus aptes à s’identifier à des personnes “normales” purent abréger leur séjour à l’hôpital.

Lorsque vous vous représentez agissant d’une certaine manière, cet acte imaginaire impressionne votre subconscient presque aussi profondément que si vous l’effectuiez réellement.

Ce phénomène psychologique vous aide à adopter de nouveaux comportements, et représente un incomparable levier pour modifier votre personnalité et acquérir de nouveaux talents.

La revue Research Quaterly cite une expérience où les effets de l’entraînement mental furent appliqués au basket-ball.

Cette expérience se prolongea pendant 20 jours sur 2 groupes d’étudiants basketteurs.
Le 1er groupe s’entraîna véritablement à lancer la balle dans le panier, quotidiennement, pendant un laps de temps bien déterminé.

Le 20e jour, son “score” s’était amélioré de 24 %.

Les joueurs du 2nd groupe passèrent quant à eux 20 minutes chaque jour à imaginer qu’ils lançaient la balle dans le panier.

Chose stupéfiante, leur “score” s’améliora de 23 %.

Ces formes de répétitions mentales sont également utilisées avec succès par des golfeurs professionnels, des pianistes de concert, des représentants sur le point d’aborder un client difficile, ainsi que des candidats à un emploi.

Vous avez, vous aussi, la possibilité d’obtenir d’excellents résultats.

continuer à lire

Chapitres Suivants

DÉSHYPNOTISEZ-VOUS

L’image que vous vous faites de vous-même (les données que vous utilisez pour alimenter votre servomécanisme interne) impose souvent des limites rigides et injustifiées à vos capacités

OUBLIEZ VOS ERREURS PASSÉES

Après avoir assisté à une séance d’hypnotisme, Dorothée Brande lut par hasard une phrase du psychologue Myers qui, dit-elle, transforma toute sa vie.

Comment vous servir de votre servomécanisme interne

Depuis quelque temps, le mot “stress” est entré dans le langage courant. On parle de notre époque comme celle du “stress”. Le souci, l’insomnie, l’ulcère à l’estomac sont considérés comme indissociables du monde moderne.

psycho cybernétique

Pas le temps de tout lire ?