Conscient et subconscient, les deux parties de notre être profond

Conscient ou subconscient, lequel est le plus fort ?

Celui sur lequel nous avons prise

Pour comprendre le fonctionnement du conscient et du subconscient, il est logique de commencer par le conscient.

Le conscient c’est ce que nous pensons, ce que nous ressentons, notre vécu quotidien.

Le conscient c’est la partie de notre mental sur laquelle nous pensons avoir le contrôle.

Dans le conscient il y a la mémoire immédiate, celle que nous permet par exemple de suivre le fil d’une conversation car ça n’en donne pas l’air, mais échanger avec un interlocuteur exige de se souvenir de ce que l’autre dit, de préparer ses réponses.

La mémoire immédiate a pour principale faiblesse le fait qu’elle est temporaire, c’est un peu l’aspect pratique de l’intellect. La mémoire consciente happe tout ce qui nous entoure mais efface très rapidement (au bout d’une à vingt quatre heures) à moins d’être développée par des exercices particuliers.

Le monde inconnu

L’autre volet du fonctionnement du conscient et du subconscient nous conduit vers le coté obscur du cerveau.

Obscur parce que nous n’avons pas idée de tout ce que notre subconscient contient.

En plus de toutes les fonctions vitales qui sont heureusement gérées par le subconscient, il y a une partie héritée : la vision du monde que nous ont transmise nos parents. Dès la naissance nous intégrons les programmations de nos géniteurs elles-mêmes liées à l’histoire de notre famille.

Notre façon de parler, de nous tenir, notre perception du monde sont basées sur le subconscient puisqu’elles découlent de l’ensemble des programmations qui y ont été enregistrées.

Nos actes quotidiens, nos succès, nos échecs, sont la conséquence des suggestions enregistrées dans le subconscient depuis la naissance.

Le subconscient est le point d’ancrage de nos valeurs profondes voire de nos valeurs tout court.

Le subconscient enregistre aussi toute notre perception de l’univers, mais ces informations sont enregistrées non par ordre chronologique mais par rapport à la force de l’émotion que l’on a ressentie lors de l’enregistrement du souvenir.

Ne croyez pas ce qu’on vous dit !

En ce début de 21ème siècle où la technologie et l’intelligence semblent tout maîtriser, ce que vous allez lire maintenant va sans doute vous paraître étrange.

Pourtant, la vérité est que c’est le subconscient qui est toujours le plus fort !

Et il a toujours le dernier mot, tant et aussi longtemps que le sujet ne le reprogramme pas positivement.

Comment connecter le conscient au subconscient pour pouvoir reprogrammer ce dernier ?

Grâce à l’Auto-hypnose, évidemment ! 🙂

2 thoughts on “Conscient et subconscient, les deux parties de notre être profond”

  1. Comment reprogrammer le subconscient puisqu’il a le dernier mot. Comment faire, comment nous a t’il autorisé à le comprends

    1. Il existe de nombreux outils et techniques de reprogrammation du subconscient : le subliminal (visuel ou audio), l’auto-hypnose, la visualisation… Il faut juste faire attention à la formulation des suggestions !

Laisser un commentaire