Efficacité

10 façons de commencer à prendre le contrôle de votre temps

À première vue, il semble que pensée positive et gestion du temps n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Pourtant, un grand nombre de ceux qui souffrent de stress (au travail ou ailleurs) développent des schémas de pensées négatives liés à la frustration de ne pouvoir se concentrer et être plus efficaces.

Cette perspective négative rend alors encore plus difficile pour eux de gérer les défis de la vie quotidienne et réussir à avancer.

Pratiquer la pensée positive permet de se concentrer sur ses forces et ses réalisations, ce qui augmente le bonheur et la motivation. Ceci permet ensuite de passer plus de temps à faire des progrès, et moins de temps à se sentir déprimé et bloqué.

Si vous êtes souffrez du manque de temps, les conseils suivants proposent des suggestions pratiques que vous pouvez utiliser pour vous aider à passer dans des schémas de pensée plus positive :

Prenez soin de vous

Il est beaucoup plus facile d’être positif quand vous mangez bien, faites régulièrement de l’exercice, et prenez suffisamment de repos.

Habituez vous à ressentir de la gratitude

Ne gardez pas à l’esprit les choses qui ne vont pas dans votre vie. Concentrez-vous plutôt sur toutes les petites choses qui l’embellissent : Un sourire échangé dans la rue, un plat délicieux, une discussion enrichissante, une lecture, la spontanéité d’un enfant…

Cherchez des preuves au lieu de formuler des hypothèses

La peur de ne pas être aimé ou accepté nous amène parfois à vouloir assumer plus de choses que nécessaire, mais nos craintes ne sont généralement pas la réalité. Si vous craignez avoir provoqué la mauvaise humeur d’un ami ou d’un membre de votre famille, ou si vous croyez que vos collègues bavardent secrètement sur vous lorsque vous tournez le dos, exprimez-vous et demandez-leur. Ne perdez pas de temps à vous préoccuper de vos erreurs, sauf si vous avez la preuve que leurs conséquences seront réelles.

Ne faites pas de généralités

N’avez-vous jamais dit à un ami “Tu es toujours en retard !” ou à un proche «Tu ne m’appelles jamais !”? Penser et parler dans l’absolu comme «toujours» et «jamais» fait paraître la situation pire que ce qu’elle est vraiment, et confirme les programmes de votre cerveau en lui faisant croire que certaines personnes -dont vous- sont incapables de changer.

Détachez vous des pensées négatives

Vos pensées ne peuvent détenir aucun pouvoir sur vous si vous ne leur en accordez pas. Si vous ressentez une pensée négative, soyez capable de la détecter, “regardez-la” bien en face, et ne lui accordez pas plus d’importance qu’elle n’en mérite.

Faites la chasse aux «PAN»

Les “PAN” –  Pensées Automatiques Négatives- sont des pensées généralement “de réaction”.Vous voyez des gens rire et pensez «ces gens se moquent, ils doivent être parler de moi», ou «Le patron veut me voir? Ça doit être mauvais!” Lorsque vous remarquez que ces pensées vous viennent, rendez-vous compte de leur inutilité et chassez les!

Aimez, touchez, caressez (vos amis et famille)

Pas besoin d’être un expert pour connaître les avantages d’une bonne accolade. tout contact physique positif avec des amis, des proches, et même des animaux de compagnie, est un remonte moral instantané. Une étude sur ce sujet a même révélé qu’une serveuse qui touchait simplement le bras de certains de ses clients avait reçu des pourboires supérieurs de ces mêmes clients que de ceux qu’elle ne touchait pas!

Augmentez votre activité sociale

En augmentant votre activité sociale, vous diminuez votre solitude, et donc le temps disponible pour des pensées inutiles.

Entourez-vous de gens heureux, et leur énergie vous affectera de manière positive !

Devenez bénévole pour une organisation caritative ou pour aider une autre personne

Tout le monde se sent bien après avoir aidé. Vous pouvez le faire à l’aide de votre temps, votre argent ou vos ressources. L’énergie positive que vous envoyez vous sera rendue en retour.

Arrêtez de ruminer !

Si vous vous découvrez en train de ruminer, une excellente façon d’arrêter est d’interrompre ce que vous êtes en train de faire et de vous forcer à faire quelque chose de complètement différent. Ruminer n’est jamais productif, parce que c’est un acte qui n’est pas rationnel et orienté vers les solutions, c’est juste une inquiétude excessive. Essayez de modifier votre environnement physique – optez pour une promenade ou allez vous asseoir à l’extérieur. Vous pouvez aussi appeler un ami, prendre un livre, mettre de la musique.